Reservieren
CS EL EN ES FR IT JA NL RU ZH

Nos bonnes adresses : à Saint-Denis, la Cantine sauvage fait des ravages

06/11/2019

Par Emeline Collet

Déco chinée et cuisine maison chiadée, la nouvelle adresse de Moosse et Najoua, à la fois resto, bar et boulangerie-pâtisserie, a tout pour plaire.

Miroirs gigantesques, fauteuils à frange, vieux réfrigérateurs hors d'usage, baby-foot vintage, longs canapés en cuir… Dans les 1 500 m² de cet ancien hangar d'antiquités, on se croirait presque aux puces de Saint-Ouen. A la différence près que les chaises dépareillées font face à des tables dressées. À Saint-Denis, la Cantine sauvage, qui vient d'ouvrir ses portes, ne désemplit pas. Aux manettes, Moosse, autodidacte de 47 ans, de retour au bercail après plus de 20 ans « d'exil » à Paris, et Najoua, 37 ans, qui a troqué son doctorat en biologie contre un diplôme de l'école Ferrandi et une toque de cheffe. Une vraie réussite !

Ce jour-là, on s'attable devant un velouté d'artichaut à la truffe, œuf parfait, cèpes et parmesan, suivi d'un saumon label rouge confit à l'huile d'olive, coco de Paimpol, tomate San Marzano et palourdes de la baie du Mont Saint-Michel. Mais on aurait tout aussi bien pu opter pour la noix de basse côte de Salers fumée, braisée pendant 17 heures, pomme de terre bleu d'Artois, échalotes bbq et espuma de gorgonzola. « Mes recettes, je les imagine sur le marché », sourit simplement Najoua.
Délicieux brunch méditerranéen

Comptez 12,90 € pour une formule entrée - plat (à majorer parfois de 2 à 5 € en fonction des produits travaillés), 7 à 14 € pour une pizza. L'origine de son goût pour la cuisine ? La cheffe éclate de rire : « Pas ma mère, c'est sûr ! » Quelque part en Tunisie, dans la propriété de son père. « On y allait à toutes les vacances scolaires, récolter les dattes, les olives… »

Le soleil méditerranéen illumine d'ailleurs le brunch du dimanche, à volonté (29 €). Houmous citronné, caviar d'aubergine, confiture de figue, taboulé et salade tomates feta… tout est maison. Comme, d'ailleurs, la salade de fruit, le granola, les madeleines, les chouquettes de mamie ou les tartelettes de saison. À accompagner de fromage et de charcuterie, d'œufs brouillés et d'avocado toast… sans compter la farandole de desserts (framboisier, panacotta coco passion, saint-honoré) concoctés dans la pâtisserie intégrée. Julien, habitant de Pantin de 35 ans, est formel (et repu) : « Le meilleur brunch que j'ai mangé depuis longtemps ! » Mieux vaut « avoir la dalle » pour s'installer à l'une des 374 places que compte la salle.

La dalle. Moosse, le fils d'Algérien, l'a depuis toujours. La rage d'entreprendre. Sauf que « quand tu t'appelles Mustapha, que t'as les cheveux longs et que t'arrives de Saint-Denis… t'es un dealer. » Douche froide quand il reprend une affaire à Paris, du côté de Diderot (XIIe). « J'ai perdu toute la clientèle en une semaine. » Moosse ne se laisse pas démonter : il appelle sa demi-sœur à la rescousse, se fait appeler Mario, enjolive son histoire. Avec le bagout qui le caractérise, il relève tous les défis, se fond dans tous les décors. En trois mots : il ose tout. « Il ne faut jamais montrer que tu es faible », martèle le roi de la débrouille. Dix restos plus tard, le voilà de retour à Saint-Denis, ravi. Nous aussi.

Brunch à La “CANTINE SAUVAGE” | Saint-Denis (93)

01/11/2019

Le BRUNCH de La “Cantine Sauvage” à Saint-Denis

Je suis ravie de partager avec vous, la première adresse à Saint-Denis. J’ai eu un méga coup de cœur. Bon j’adore toutes les adresses que je présente ici hein ! Mais celle-ci je l’ai particulièrement appréciée, j’y ai passé un excellent moment.

Comme vous le savez, dorénavant, je présente chaque mois un brunch que j’ai testé en île de France. Celui-ci, je l’ai trouvé un peu par hasard sur le net en tapant « brunch 93 ». Les photos du lieu me disaient bien, celles de leurs réseaux sociaux aussi, mais je ne m’attendais pas à tomber sur ce que j’ai découvert…
Cantine Sauvage : le lieu

Quand on arrive devant la Cantine Sauvage on ne s’attend pas à découvrir un lieu de cette envergure. La devanture laisse penser à un petit resto, mais que nenni ! La cantine sauvage c’est une boulangerie, mais aussi un bar, un restaurant, je dirai même plus : un lieu de vie. L’étendue du lieu, la déco vintage, les petits canapés confortables, le piano, donne une impression de « comme à la maison » (bon je n’ai pas de piano chez moi mais c’est pour dire qu’on s’y sent bien quoi !)

Bref, un endroit où l’on apprécie d’ être et qui donne envie de rester !
Test du brunch :

Passons aux choses sérieuses… Le brunch… Comment vous dire que j’ai littéralement adoré. J’y suis allée avec ma copine Mélissa, qui sera d’ailleurs ma co-testeuse officielle des brunchs que je présente sur le site, et elle aussi a sur-kiffé. Petite précision, elle est végétarienne et exigeante, donc nos deux avis vous permettront d’avoir un double regard !

Du côté du salé, on retrouve : charcuterie, mini sandwich, légumes, houmous, taboulés, toast, pizza (cuites au four sous nos yeux), œufs durs… Que l’on peut compléter avec les plats faits à la commande : œufs brouillés, omelettes, œufs croustillants…, et aussi, plusieurs plats de pâtes sont proposés accompagnés de bœuf, saumon, poulet qui là encore sont tous fait à la commande. Nous avons, particulièrement, apprécié que les plats soient faits sous nos yeux, avec un cuistot à son stand quasi à côté de nous ! Et quand on m’a ramené mon petit bol d’œufs brouillés qui en réalité n’était pas « juste » des œufs brouillés mais servi avec un assaisonnement au fromage et des épices que je serai incapable de citer ici (je devais avoir les yeux rivés sur le buffet et du coup je n’ai rien écouté de ce que me disait le serveur. Bravo !!)

J’avais l’impression que ce n’était pas un brunch mais un resto ! Oui ma vie est faite de petits plaisirs simples…

Le petit mot de Mélissa :

En tant que végétarienne je ne peux que conseiller ce brunch. Pour une fois les choix sans viande et sans poisson sont nombreux et en plus très bon ! Mention spéciale pour l’œuf cocotte croustillant et ses champignons ! Miam !

Du côté sucré :

Passons aux choses très très sérieuses… La pâtisserie ! Est-il (encore) utile de préciser que la pâtisserie est mon péché mignon ? Non, je ne pense pas, sinon c’est que vous n’êtes pas assidu ici ! Les pâtisseries sont réalisées sur place, le jour même, par des pâtissiers qui viennent aux aurores ! Vous ne vous verrez pas seulement proposer des mignardises, mais bien des pâtisseries « tailles réelles » aussi appétissantes les unes que les autres et à volonté. J’ai testé une religieuse façon paris-brest ainsi qu’un réunionnais (chocolat blanc, vanille) en plus des canelés, madeleines et cake… Autant vous dire que j’ai eu les yeux plus gros que le ventre. J’ai été trop gourmande pour le coup ! La caverne d’Ali baba pour moi je vous dis !

Bravo aux pâtissiers, particulièrement à Ayyoub et Raamin qui ont été très sympas et avec qui on aura bien ri.

L’ambiance, l’équipe…

Une super équipe donc une superbe ambiance : détendue, friendly, avec musique d’ambiance et musicien. Le lieu est hyper chaleureux et on prend plaisir à s’affaler sur les canapés, surtout ceux juste en face du buffet : the place to be

Bon vous l’aurez compris, j’ai sur-kiffé cette adresse où je reviendrai sans nul doute pour le brunch ou autres event !

La Cantine Sauvage, le nouveau restaurant tendance de Saint-Denis

20/10/2019

Par Laura B.

Saint-Denis vient de se doter d'un tout nouveau spot tendance : La Cantine Sauvage. Restaurant, bar, pizzeria, boulangerie... La Cantine Sauvage c'est un peu tout ça en même temps !

La Cantine Sauvage, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) c'est à la fois un café, une cantine, un restaurant ouvert en continu, mais aussi une boulangerie, une pâtisserie, ainsi qu'un bar, une brasserie et un comptoir à cocktails...
Un véritable lieu de vie pour manger, boire, papoter ... installé dans un ancien hangar d'antiquités de... 1.500 m² qui abrite 374 places !

Proche des studios d'enregistrement de la Plaine et un poil plus éloignée du Stade de France, La Cantine Sauvage propose une cuisine métissée à partir d'ingrédients quasiment à 100 % bios, sourcés d'abord en Ile-de-France puis à l'échelle de la France ensuite.

La carte de La Cantine Sauvage varie chaque jour selon l'arrivage du marché et l'humeur de la cheffe, Najoua.
Le plat du jour est donc tous les jours différent, mais le poulpe trouve très souvent sa place sur la carte, le tajine s'y décline à toutes les sauces et le saumon confit dans l'huile d'olive bio de Tunisie et son risotto à la citronnelle est un habitué.

La Cantine Sauvage c'est aussi 13 recettes de pizzas cuites dans un four à feu de bois, mais aussi du pain et des gâteaux, dont des cannelés et des fingers aux multiples parfums.

Le dimanche, La Cantine Sauvage propose un brunch sous forme de buffet à volonté pour 29 euros. Un buffets aux saveurs méditerranéennes, aux accents gaulois (charcuterie et fromage) et aux notes italiennes grâce aux pizzas.

Vous l'aurez compris, avant d'avoir testé toute la carte de La Cantine Sauvage, il va falloir revenir plusieurs fois